2014 – Le Grand Mogol

A3 LE GRAND MOGOL HD

 

Le Grand Mogol, opéra-bouffe en trois actes d’Edmond Audran, sur un livret d’Alfred Duru et Henri Chivot, créé en 1877.

L’histoire se situe aux Indes, où viennent de débarquer deux Parisiens, Irma, charmeuse de serpents, et son frère Joquelet, dentiste. Le prince héritier Mignapour est tombé amoureux d’Irma, mais pour accéder au trône, la tradition des Grands Mogols et la légende de leur collier princier exigent qu’il reste chaste. Un complot de la princesse Bengaline, du Grand Vizir Nicobar et de l’anglais Crakson, amoureux d’Irma, vise à faire fauter Mignapour afin que chacun conserve ses intérêts. Leurs efforts seront contrariés par l’opiniâtreté des sentiments du prince et surtout, par sa grande naïveté…

 

Les airs

Acte I : « Allons et point de paresse » (Chœur) ; Air « Mon nom est Joquelet » (Joquelet, chœur) ; Couplets « Je ne veux pas de vous » (Irma) ; La légende du collier noir (Une passante, chœur), Couplets « J’aime l’éclat des cours » (Bengaline, chœur) ; Duetto « Je voudrais révéler à la nature entière » (Mignapour, Bengaline) ; Romance « Si j’étais un petit serpent » (Mignapour) ; Finale I « Pour voir Irma » (Chœur), Chanson du Kiri-Kiribi (Une charmeuse de serpent, chœur).

Acte II : Trio bouffe « Si le Prince se marie « (Crakson, Nicobar, Bengaline) ; Couplets « Qu’on me laisse agir à mon gré » (Baïa) ; Duetto « Dans ce beau palais de Delhi » (Joquelet, Irma) ; Couplets du chou et de la rose (Mignapour) ; Chanson hindoue (Baïa, Bengaline, chœur) ; « Sur l’ordre de sa hautesse » (Chœur) ; Couplets du vin de Suresnes (Crakson, chœur) ; « Le jour vient de finir » (Chœur) ; « Gardiens du palais » (Chœur) ; Couplets des conseils (Les parents) ; Finale II « Silence la voici » (Tous, chœur).

Acte III : Chœur des voyageurs (Chœur) ; Mélodie « Petite sœur, il faut sécher tes larmes » (Joquelet) ; Chanson  » Par tout le pays, je chemine  » (Mignapour, un fakir) ; Duo « O ma maîtresse bien aimée  » (Mignapour, Irma) ; Couplets « A la femme en naissant » (Baïa) ; Quatuor « Ah ! pour moi quelle heureuse chance » (Irma, Joquelet, Mignapour, Crakson) ; Finale III « D’où vient un pareil tapage » (Tous, chœur).

Pour les Baladins, l’oeuvre a été adaptée aux contraintes de durée et d’interprétation.

 

Distribution :

way to the hotel

 

Les commentaires sont fermés