2016 – La Fille du Tambour-Major

affiche2016 900px

 

 

La Fille du Tambour-Major, opéra-comique en trois actes de Jacques Offenbach, sur un livret d’Alfred Duru et Henri Chivot, créé en 1879.

En 1879, la France est amputée de l’Alsace et de la Lorraine depuis huit ans, l’esprit de revanche souffle. Offenbach, Allemand naturalisé Français, offre alors à son pays d’adoption une œuvre à l’élan martial et patriotique : l’armée de Bonaparte délivrant l’Italie du joug autrichien en 1800 préfigure la récupération rêvée des départements cédés au Kaiser. Le livret de l’efficace et expérimenté duo Chivot-Duru est au service d’une partition irréprochable.

L’histoire met donc en scène un détachement de l’Armée Révolutionnaire. Le lieutenant Robert, le soldat Griolet et le tambour-major Monthabor accompagnés de la vivandière Claudine, arrivent dans un couvent italien et font la connaissance de Stella, une jeune pensionnaire que ses parents le duc et la duchesse Della Volta s’apprêtent à marier contre son gré. Sur fond d’histoires d’amour et de secret de famille, la France vient apporter la liberté aux Italiens et les intrigues vont se nouer et se dénouer…

 

Les airs

Acte I : Chœur des pensionnaires (Chœur) ; Chanson du fruit défendu (Lucrezia, Stella, chœur des pensionnaires) ; Couplets « Par une chaleur aussi forte » (Robert, chœur des militaires) ; Chanson de l’âne (Claudine, chœur) ; Ensemble « De grâce, ayez pitié de moi » (Stella, Robert, chœur) ; Couplets du tailleur amoureux (Griolet) ; Scène de la table (Tous, chœur) ; « Petit Français, brave Français » (Stella, Gregorio, chœur) ; Duo « La légende du petit troupier » (Claudine, Griolet) ; Finale I « Messieurs les militaires » (Tous, chœur), « Pour recevoir un régiment » (Stella, chœur).

Acte II : Rondeau « Ah! Vraiment je le déclare « (Sofia) ; Couplets « Examinez ma figure » (La Duchesse) ; Quatuor du billet de logement (Le Duc, Griolet, Monthabor, Robert) ; Couplets « Eh bien! En voilà des manières » (Claudine) ; Valse et ensemble (La Duchesse, Monthabor, chœur) ; Duo de la franchise (Stella, Robert) ; Couplets de l’uniforme (Griolet) ; Finale II « Par devant monsieur le notaire » (Tous, chœur) ; Chanson de la fille du tambour-major (Stella, chœur) ; Chanson du bataillon carré (Tous, chœur).

Acte III : « Chut, il faut de la prudence » (Clampas, chœur) ; Tarentelle (Claudine, Robert, chœur) ; Duo de la confession (La Duchesse, Monthabor) ; Finale III « Un mariage s’apprête » (Clampas, chœur) ; « A l’église rendons-nous » (Tous, chœur), « Le Chant du départ » (Tous, chœur).

Pour les Baladins, l’oeuvre a été adaptée aux contraintes de durée et d’interprétation.

 

Les Baladins jouent ce spectacle en hommage à Anne Landais, Danièle Russ et Philippe Aristide, baladins qui se sont envolés en juin 2015 et janvier et mars 2016.

Ils resteront à jamais dans leur « chœur ».

 

« 1 de 2 »

Distribution :

Les commentaires sont fermés