2019 – La Princesse de Trébizonde

 

 

La Princesse de Trébizonde, opéra-bouffe en trois actes de Jacques Offenbach, sur un livret de Charles Nuitter et Etienne Tréfeu, créé en 1869.

La Princesse de Trébizonde est une figure de cire, principale attraction d’une troupe de saltimbanques. Une place payée par un billet de loterie leur fait un gagner un château. Mais la vie de châtelain ne satisfait pas des artistes dans l’âme…

 

Les airs

Acte I : Chœur de saltimbanques et choeur de la loterie (Ensemble) ; Boniment (Trémolini) ; Couplets du nez cassé (Zanetta) ; Chanson (Régina) ; Romance des tourterelles (Raphaël) ;  Finale I « Ah ce spectacle était charmant » ; « 1313 ! » ; Adieux à la baraque (les saltimbanques, choeurs).

Acte II : Quintette des assiettes (les saltimbanques) ; Choeur de chasse ; Duo « La voilà, elle est là » (Raphaël, Zanetta) ; Couplets de la canne (le Prince Casimir) ; Couplets de la figure de cire (Raphaël) ; Finale II Choeur et scène ; Ronde de la Princesse de Trébizonde (Zanetta, Régina, Paola, choeur).

Acte III : Choeur et couplets des pages (les pages) ; Romance « Fleur qui se fâne » (Raphaël) ; « Voici Monseigneur » (Ensemble) ; Couplets du prince Casimir (Casimir) ; Ariette du mal de dents (Raphaël, choeur) ; Duo de l’enlèvement (Régina, Trémolini) ; Ronde des pages (les pages) ; Ô Malvoisie (Raphaël, Zanetta, choeur) ; Grand galop (Ensemble) ;  Finale III La ronde de la Princesse (Ensemble).

Pour les Baladins, l’oeuvre a été adaptée aux contraintes de durée et d’interprétation.

Distribution :

Les commentaires sont fermés